coregasm

Coregasm, quand le sport mène au plaisir

Nombreux sont les bienfaits du sport pour conserver une bonne santé. Mais la pratique est aussi liée à la sexualité. Capable de déclencher un orgasme spontané chez certaines femmes. Le coregasm.

Reading Time: 2 minutes

Si pour beaucoup de femmes le sport reste encore synonyme de corvée et de courbatures, ce cliché risque bien de voler en éclats. Quand vous saurez que la pratique de certains sports peut déclencher un orgasme. Un phénomène repris sous l’anglicisme de coregasm.

Coregasm, mais de quoi s’agit-il ?

La présence du coregasm dans les études sur la sexualité remonterait à 2012. Avec les travaux menés par une chercheuse américaine, le docteur Debby Herbenick*. Construit sur les termes anglais de core (ceinture abdominale) et orgasm, ce phénomène peut se définir comme un orgasme spontané, déclenché par un effort important au niveau des abdominaux. Et sans la moindre stimulation sexuelle. Dans la littérature scientifique, il est aussi fait mention d’EIO ou, en français, d’orgasme induit par l’exercice.

Un mécanisme marginal, qui n’a pas encore révélé toute sa complexité. Les études publiées dégagent pourtant toutes un point commun : l’orgasme serait provoqué par la libération d’endorphines et de dopamine combinée aux exercices abdominaux. Un autre point est à souligner : l’activité sportive n’implique pas automatiquement un orgasme. Ce dernier réclame surtout d’avoir un plancher pelvien musclé. Selon les rares chiffres disponibles, le coregasm toucherait quelque 45% des sportives. Selon des témoignages récoltés dans une tranche d’âge comprise entre 18 et 63 ans.

Quels sont ses bienfaits ?

Logiquement, les effets bénéfiques du coregasm sont similaires à ceux d’un orgasme plus « classique ».

  • Sensation de bien-être
  • Meilleure circulation sanguine
  • Effet anxiolytique naturel
  • Effet antalgique
  • Meilleur sommeil.
  • Amélioration de la circulation sanguine.

Des bienfaits complétés par ceux induits par la pratique d’un sport. Le double effet du coregasm en quelque sorte.

Des sports à privilégier pour atteindre l’orgasme

Si aucun sport n’égale réellement les puissants effets d’un orgasme déclenché lors d’une relation intime, certains d’entre eux se révèlent plus prometteurs de plaisir. Et sans avoir besoin de les pratiquer en excès. Des séances de 30 minutes suffisent amplement. D’une façon générale, tous les sports qui font travailler les muscles pelviens sont à privilégier. Dont cet exercice visant les abdominaux : la chaise du capitaine. Très simple à réaliser : assise sur une chaise, les abdos contractés. Vous relevez les jambes à 90 degrés pour ramener les genoux contre votre poitrine. A répéter par série de 15. Autre pratique aisée et efficace, les exercices de gainage, avec montée de bassin.

Le yoga figure également sur la liste, avec ses différentes postures qui réclament un équilibre ou des relevés. Il en va ainsi de la posture du bateau, de celle de l’angle ouvert à côté ou de la guirlande, bien connue. Si vous préférez les sports en extérieur, le running et le vélo mènent aussi au coregasm. Et la moto aussi apparemment. Comme le chantait déjà Brigitte Bardot avec ses sensations ressenties au creux de ses reins en Harley Davidson. Ceci pour le petit trait d’humour.

Note : Une chercheuse auteure d’un ouvrage d’exercices ciblés sur la recherche d’orgasme, The Coregasm Workout Editions Seal Press


© Fiftyandme 2022