Comment calmer son chien lorsqu’il a peur ?

Pas facile de recevoir ses amis ou sa famille lorsqu’on est propriétaire d’un chien qui attaque le moindre invité. Heureusement, avec beaucoup de patience, il est possible de le rassurer et de lui faire accepter la présence d’étrangers.

En véritable petit roquet, votre toutou troque sa bouille d’amour contre ses griffes à chaque fois qu’un invité ose franchir le pas de votre porte ? Médor a visiblement peur des individus qu’il ne connaît pas et qui s’aventurent sur son territoire. Ce comportement peut avoir plusieurs explications, notamment un manque de socialisation, mais il est temps d’agir avant que votre boule de poils ne sorte les crocs et ne croque la jambe de tata Michelle en plein repas de Noël !

Aux origines de la peur

Dès lors que le chien est sevré, son maître doit le confronter à toutes les situations du quotidien afin qu’il amorce le processus de socialisation qui fera de lui un toutou bien dans ses pattes. Sans ces expériences, l’animal peut devenir craintif et développer des peurs qu’il lui sera très difficile de surmonter ensuite.

Dans le cas où un chien a peur des invités qui s’affairent autour de lui, c’est probablement parce qu’il n’a pas été confronté plus jeune à d’autres personnes que ses maîtres ou que les membres de la famille. Parfois aussi, il suffit d’une seule mauvaise expérience avec un inconnu pour braquer nos boules de poils.

Identifier les signaux

Un chien mal à l’aise avec un individu qui l’entoure le fait vite comprendre. Il suffit d’être attentif aux signaux et de savoir les repérer. Ainsi, un toutou qui se lèche les babines, tremble, halète sans raison, la queue entre les pattes et les oreilles basses, est visiblement incommodé. Il peut aussi baver, se réfugier dans un coin de la maison et ramper ventre à terre.

N’ignorez jamais ce langage corporel chez votre chien car il s’agit d’avertissements. En effet, en agissant de la sorte, il exprime son inquiétude et sa nervosité. Et si la peur ne disparaît pas, l’animal grognera avant de mordre. Le but étant qu’il soit calme, détendu et qu’il remue la queue lorsqu’il est confronté à un inconnu qui pénètre chez lui.