Comment détoxifier mon corps ce printemps ?

Reading Time: 5 minutes

Le jeûne, pas de mon âge ?

detoxifier son corps 3

Il y a donc « à boire et à manger » en matière de détox… Commencez par bannir les détoxifications invasives et/ou excessives ! Ne vous infligez pas de « torture alimentaire », ne vous privez pas drastiquement en vous « nourrissant » exclusivement d’eau, de tisanes et de jus au delà de 24h.  C’est votre santé qui est en jeu ! On oublie donc les detox de stars hollywoodiennes qui prétendent subvenir à leurs besoins en mangeant uniquement des pommes pendant une semaine (sans schématiser, il s’agit de ce qu’on appelle la monodiète !). Au risque de voir tous les bénéfices potentiels d’une cure produire l’effet inverse ! A savoir : une baisse de tonus, des migraines, un teint pâle, des troubles digestifs,… si vous avez de la chance. Car un mauvais régime entraîne une fonte des muscles à cause d’un amaigrissement trop rapide et l’accumulation de dioxines. Autrement dit, il vous intoxique !

Bien dans son corps et dans sa tête !

Outre la sensation de bien-être général que procure ce grand « nettoyage » du corps, les cures détox nous apportent un repos bienfaiteur, propice à l’introspection et à la réflexion. Mais toutes ne sont pas sans danger. S’il est prouvé que la restriction calorique allonge la durée de vie, mal conduite, elle peut avoir des effets pervers sur notre organisme. La plus grande prudence est donc à adopter vis-à-vis de la cure que l’on choisit. Pour en ressortir dynamisé, elle doit être de courte durée, pratiquée sur un organisme sain, et si possible ouvrir sur une meilleure hygiène alimentaire dans les mois et les années qui suivent.

Vous avez aimé cet article ? Vous apprécierez également « Détoxifier, détoxiner ou détoxiquer ? ».