Comment détoxifier son corps ce printemps ?

Reading Time: 5 minutes

Le jeûne, pas de mon âge ?

detoxifier son corps 3

Il y a donc « à boire et à manger » en matière de détox… Commencez par bannir les détoxifications invasives et/ou excessives ! Ne vous infligez pas de « torture alimentaire », ne vous privez pas drastiquement en vous « nourrissant » exclusivement d’eau, de tisanes et de jus au delà de 24h.  C’est votre santé qui est en jeu ! On oublie donc les detox de stars hollywoodiennes qui prétendent subvenir à leurs besoins en mangeant uniquement des pommes pendant une semaine (sans schématiser, il s’agit de ce qu’on appelle la monodiète !). Au risque de voir tous les bénéfices potentiels d’une cure produire l’effet inverse ! A savoir : une baisse de tonus, des migraines, un teint pâle, des troubles digestifs,… si vous avez de la chance. Car un mauvais régime entraîne une fonte des muscles à cause d’un amaigrissement trop rapide et l’accumulation de dioxines. Autrement dit, il vous intoxique !

Bien dans son corps et dans sa tête !

Outre la sensation de bien-être général que procure ce grand « nettoyage » du corps, les cures détox nous apportent un repos bienfaiteur, propice à l’introspection et à la réflexion. Mais toutes ne sont pas sans danger. S’il est prouvé que la restriction calorique allonge la durée de vie, mal conduite, elle peut avoir des effets pervers sur notre organisme. La plus grande prudence est donc à adopter vis-à-vis de la cure que l’on choisit. Pour en ressortir dynamisé, elle doit être de courte durée, pratiquée sur un organisme sain, et si possible ouvrir sur une meilleure hygiène alimentaire dans les mois et les années qui suivent.

Testé et approuvé

Voici quelques méthodes testées et approuvées par la rédaction de Fifty & Me:

Pour les plus occupées

Ni l’envie, ni le temps de cuisiner ? Des traiteurs spécialisés vous préparent des menus bio de saison, équilibrés et énergisants partout en Belgique ! On adore la Detox Box de Martine Fallon pour faire le plein d’énergie avec plaisir et sans effort.

Où commander ? www.martinefallon.com

Pour les assoiffées (de résultats!)

Les aliments solides mobilisent de 60 à 70% de notre énergie pour la digestion. En les remplaçant par des jus (de fruits et de légumes, mais aussi avec des algues et/ou des oléagineux) et des soupes ou bouillons, on soulage l’appareil digestif et on favorise l’élimination rapide des toxines.On les prépare à la maison en investissant dans une centrifugeuse ou on les commande en ligne prêts à boire.

Les nutritionnistes recommandent de suivre ce régime en alternance et sur une courte durée. Par exemple : un jus le matin, un repas équilibré et léger le midi, beaucoup de tisanes et/ou boissons drainantes l’après midi, et une soupe le soir.

Pour les saisonnières 

On peut aussi miser le tout pour le tout avec des compléments alimentaires ou boissons « miracles » qu’on trouve chez les naturopathes et dans la plupart des supermarchés bio.

Au printemps, beaucoup ne jurent que par la sève de bouleau : très riche en antioxydants, oligo-éléments, acides aminés, vitamines et protéines, ses vertus sont appréciées par quelques initiés depuis le 12e siècle (dans la pharmacopée chinoise notamment).  De plus, la sève de bouleau fraîche est très assimilable. Recommandé  pour les sportifs en phase de récupération, pour les personnes âgées et les sédentaires, pour les actifs surmenés et stressés, pour les convalescents même, cet important reminéralisant est aussi un formidable draineur. Après une cure de 1 à 3 semaines (où il faut boire quotidiennement 50 cl de ce liquide à la saveur légèrement sucrée),  l’organisme est revigoré, l’immunité renforcée, la fonction articulaire assouplie. C’est également un allié minceur qui aide l’organisme à lutter contre la rétention d’eau et la cellulite.

Vous avez aimé cet article ? Vous apprécierez également « Détoxifier, détoxiner ou détoxiquer ? ».