réduire le cholesterol

Comment réduire le cholestérol ?

Le cholestérol. Un risque sanitaire majeur à surveiller dès la cinquantaine. Notamment pour les risques cardiovasculaires et les AVC, plus fréquents chez la femme à la ménopause. Que mettre (ou pas) dans l’assiette pour en réduire les effets sur votre santé ? Explications.

Reading Time: 2 minutes

La cinquantaine marque souvent une période charnière. Avec certaines pathologies (souvent) liées à de mauvaises habitudes prises avec un quotidien chargé et stressant. Pour profiter d’un bon cholestérol, il suffirait pourtant de veiller à respecter certains principes de vie. Bien manger et bouger. Voyons ce qu’il en est.

Cholestérol LDL contre HDL

Deux types de cholestérol cohabitent dans l’organisme. Celui de haute densité (HDL) et le second, de faible densité (LDL). C’est ce dernier, qualifié de « mauvais » qui agit négativement sur la santé. Avec le dépôt de plaques d’athérome sur les parois des artères. Et, à la clé, une mauvaise circulation du sang vers le cœur et le cerveau. Le HDL, par contre, est utile pour débarrasser le corps de son excès de mauvais cholestérol. Un cholestérol sanguin est à surveiller par une prise de sang et une visite régulière chez un cardiologue. Pour l’information, ce sont quelque 200 femmes qui meurent chaque jour d’un infarctus.

Etes-vous à risque ?

Outre les résultats d’une analyse sanguine, certains éléments peuvent vous permettre de prendre conscience de votre sensibilité au cholestérol. Comme la ménopause. Une période où s’achève la production d’estradiol, une hormone qui ralentit les effets du mauvais cholestérol. Citons aussi une surcharge pondérale, le tabagisme (ennemi du HDL), des antécédents familiaux, un manque d’exercices ou des pathologies existantes. Comme le diabète ou l’hypertension.

Quels sont les aliments à surveiller ?

Face au frigo, rien ne vous est formellement interdit. Vous pouvez manger de tout, mais le principe général à retenir est de limiter la consommation d’acides gras saturés. Et de préférer des aliments cuits à la vapeur, grillés ou étuvés. Certains aliments sont néanmoins à réduire voire éviter pour conserver un taux de cholestérol dans les lignes :

  • Les viandes transformées et les charcuteries. Comme les saucisses, hamburgers, les viandes fumées etc.
  • Les produits laitiers. Fromage, beurre, lait, crème fraîche. Dans les rayons, il sera préférable de les choisir écrémés.
  • Les sodas, jus de fruits, lait sucré, boissons pour sportifs. Source de risques cardio-vasculaires accrus (20% de plus)
  • Tous les aliments transformés. Plats préparés, desserts industriels… Trop riches en gras saturé, sel et sucre.

Comment réduire le cholestérol ? 

Pour garder un bon cholestérol, il est bon de privilégier une consommation régulière de fruits et légumes , de fruits secs, de pâtes, de viande maigre, de produits riches en omega 3 et 9 (saumon, huile d’olive, thon, noix…) ainsi qu’en fibres. Quant à l’apport en alcool, il restera limité à un verre par jour pour les femmes. D’autres actions quotidiennes peuvent augmenter le bon cholestérol (HDL) comme l’exercice physique. Pratiqué à raison de quelque 30 minutes par jour et environ 5 fois par semaine. De la marche rapide ou des travaux au jardin suffisent amplement. Quant aux sorties au restaurant, préférez les établissements aux menus préparés à base de produits locaux et peu transformés.


© Fiftyandme 2021