drunk yoga

Drunk yoga : quand le vin et le yoga forment la combinaison parfaite

On pourrait penser que c’est fou. Le drunk yoga fait un tabac dans le monde du yoga. Les puristes en frémissent, les plus ouverts d’esprit l’accueillent à bras ouverts. Faire du yoga avec un verre de vin en main, pourquoi pas ? C’est par contre un peu plus difficile qu’il n’y paraît.

Reading Time: 1 minute

Drunk Yoga = fun

Il trouve ses origines aux Etats-Unis. Eli Walker est professeur de yoga à New-York et donne cours dans son studio. Un jour, elle a décidé d’agrémenter son cours avec un peu de vin. Le Drunk Yoga était né. Pour 33€, on profite de 45 minutes où l’on boit de bons verres de vin… accompagné d’une session de yoga.

Le vin comme accessoire

Selon Eli Waker, le vin aide à se libérer de ses inhibitions. Après quelques verres, on est moins gêné et notre corps et esprit sont plus souples. De plus, on ne peut pas de rendre au bar à tout moment : le vin n’est pas uniquement là pour être bu, il sert aussi d’accessoire. Par exemple, pendant le cours, on doit faire des figures tout en tenant le verre de vin… Pas toujours simple !

Le Drunk Yoga rend heureux

Dans l’institut de yoga de New-York, chaque session se transforme en fête. Selon la professeure, le Drunk Yoga ne comporte que des avantages : « Le secret d’une longue vie, c’est d’être heureux. C’est ce que fait le vin. Cela rend les gens heureux et les rassemble. Et avec le yoga, on se reconnecte avec soi-même ». On n’aurait pas pu mieux l’expliquer…