sablothérapie

La sablothérapie, une médecine douce au parfum de vacances

Non, le sable n’est pas uniquement prévu pour que l’on se couche dessus ou pour construire des châteaux avec les enfants. Il sert aussi d’ingrédient à une médecine douce ancestrale : la sablothérapie. Et très en vogue dans certains pays chauds.

Reading Time: 2 minutes

Certaines lectrices couchées sur la plage vont se dire qu’elles font de la sablothérapie comme monsieur Jourdain faisait de la prose. Certes, mais cette thérapie aux multiples bienfaits ne se pratique pas sans quelques explications.

La sablothérapie, de quoi s’agit-il ?

Discipline ancienne redevenue à la mode, la sablothérapie, appelée aussi psammatothérapie, consiste à s’envelopper de sable pour profiter de ses vertus et de sa chaleur. Une pratique généralisée de juin à septembre dans les pays du Maghreb, période où la température du sable est la plus chaude, soit plus de 40 degrés. Une chaleur nécessaire à la réussite de la thérapie. Une sablothérapie très populaire au Maghreb où elle séduit touristes et locaux. Il en va ainsi de la plage de Merzouga au Maroc, lieu très connu des curistes. En Europe, certains établissements de thalasso proposent des bains de sable à base de quartz chauffé à 45 degrés pour obtenir les mêmes effets positifs que ceux d’une plage naturelle.

Comment se passe une séance ?

Encadré par du personnel, le patient s’allonge dans un trou creusé à sa taille dans le sable. Il est ensuite progressivement recouvert de sable. Seule la tête dépasse du sol, posée sur un coussin ou un tas de sable et recouverte d’un petit parasol protecteur. Durant les 10 à 15 minutes de la séance, la tête est régulièrement humidifiée et le patient hydraté. La séance terminée, le patient est enveloppé d’un peignoir ou d’une serviette chaude pour assurer la transition thermique. Si le sable est chaud, les risques de brûlure sont cependant inexistants.

De nombreux bienfaits

Une médecine douce qui n’a pas vocation à guérir les maux mais bien à apaiser et renforcer la sensation de bien-être.

  • Soulagement des douleurs liées aux rhumatismes, à l’arthrose ou l’arthrite
  • Effet exfoliant efficace des grains de sable pour éliminer les peaux mortes et calmer les problèmes de peau. Une séance semblable à un gommage sur tout le corps, ou presque.
  • Stimulation de la circulation sanguine
  • Effet sudatif, semblable à celui d’un sauna. Parfait pour éliminer les toxines.
  • Sensation de bien-être et effet anti-stress. Dix minutes bien à soi où l’on ne pense plus à rien.

Pour quelles contre-indications  ?

Il peut être tentant d’essayer cette thérapie seul sur une plage ou dans les dunes de notre littoral. Mauvaise idée, au risque de finir ensevelie et incapable de se dégager seule. Par ailleurs, pratiquer la sablothérapie en plein soleil pour profiter au mieux du sable chaud peut mener à une sérieuse insolation. Avec la tête exposée aux rayons du soleil et à la réflexion de ses rayons sur le sable. Coup de chaud mais aussi déshydratation.
Enfin, avant d’entamer cette sablothérapie si tentante, mieux vaut obtenir l’approbation du médecin. Et plus encore pour qui souffre d’insuffisance rénale ou respiratoire, de varices, d’hypertension. Ou tout simplement de claustrophobie.


© Fiftyandme 2022