soja

Le soja, un allié à la ménopause ?

Aujourd’hui, des protéines de substitution sont préférées. Comme celles présentes dans le soja. Une plante dont la consommation est largement conseillée pour atténuer les maux de la ménopause. Qu’en est-il ?

Reading Time: 2 minutes

Très populaire, le soja est présenté comme une excellente source de protéines végétales. Idéale pour composer des menus variés et remplacer partiellement la viande rouge. De nombreuses études scientifiques soulignent son action bénéfique pour la santé. Même si elles restent encore trop parcellaires pour être convaincantes à 100%. La consommation de soja de source alimentaire reste cependant sans danger et des études restent toujours en cours pour évaluer plus avant ses propriétés bénéfiques.

Du soja pour contrer les maladies cardiovasculaires

La consommation de soja se révèlerait bénéfique pour diminuer ce type de maladies du fait de certains éléments favorables. Le soja se révèle ainsi pauvre en cholestérol. Sa consommation en alternance avec de la viande rouge permet de réduire le taux d’acides gras saturés, dont le côté néfaste est bien connu.

Quel bénéfice du soja pour mieux vivre la ménopause ?

Lors de la ménopause, la femme doit faire face à deux problèmes de santé non négligeables pour sa vie quotidienne : les bouffées de chaleur et l’ostéoporose. La consommation de soja est conseillée pour réduire les risques d’ostéoporose liés à la femme de plus de cinquante ans. Les phytoestrogènes (génistéine, daidzéine et glycitéine) présents dans le soja ont des effets similaires aux oestrogènes. Des tests liés au soja ont permis de constater des avancées positives dans la limitation de la perte osseuse. Une efficacité constatée, certes, mais pas généralisée au sein des tests réalisés. Qui ne peut donc pas remplacer la consommation de produits laitiers, toujours la plus recommandée pour lutter contre l’ostéoporose. L’étude réalisée par les chercheurs de l’Université de Washington au sujet du bienfait de la prise de soja à la ménopause est disponible (en anglais) ici 

Consommer du soja pour prévenir le cancer

Du soja cité également dans la littérature scientifique pour son rôle dans la lutte contre les risques de cancer. On le croyait d’abord néfaste en cas de cancer du sein chez les femmes ménopausées. Mais aujourd’hui son rôle protecteur serait davantage privilégié. La préférence est marquée pour le soja de source alimentaire. Contrairement aux compléments alimentaires plus controversés et à prendre sous contrôle médical.

Du soja déconseillé dans certains cas

Il est à noter que la consommation de soja est plutôt déconseillée aux femmes souffrant d’hypothyroïdie (soit la baisse de l’activité de la thyroïde). Une consommation est possible mais pas en même temps que la prise du traitement. En cause, la présence d’isoflavones, qui pourraient modifier les besoins de substitution en hormones thyroïdiennes. Un suivi médical de la thyroïde doit être prévu.

 


© Fiftyandme 2022