maison de repos

Pensez aux aînés confinés en maison de repos !

Et si la 3ème vague était une déferlante de cas de dépression liés à l’isolement ? Comment octroyer à nos proches plus âgés un peu de bonheur bienvenu ? En cette période de Fêtes, le sentiment de solitude fait encore plus de ravages… 

Reading Time: 2 minutes

Chaque jour qui passe apporte son lot de contamination. Une situation qui force le personnel des maisons de repos à redoubler de vigilance. Et à s’adapter, tout comme les familles, devenues indésirables le temps de la pandémie.

Combler l’absence de visites, le défi à relever

Dans les homes, outre la protection et le soin accordé nos aînés, l’autre grand souci à régler concerne l’ennui et le sentiment d’abandon ressenti par les résidents. Comme le confirme Anne, jeune quinqua rencontrée devant les grilles d’un home du quartier. « Ma tante de 87 ans ne comprend pas la situation. Et s’inquiète de ne plus me voir. Avec un moral au plus bas. » Une situation fréquente et face à laquelle les employés des maisons de repos tentent de remédier avec des solutions en interne ou proposées aux familles. Pour occuper les esprits et atténuer ce moment pénible qui tire en longueur. Et encore accentué en cette période de Fêtes.

Quelques idées pour garder le moral

En sachant que la plupart des résidents de home n’ont pas la même capacité que les jeunes générations à jongler avec les applications numériques, il existe divers moyens pour garder le contact familial. Et rendre le confinement plus acceptable.

  • Essayez de contacter vos proches plus âgés au moins une fois par jour, par une rotation des appels. Par Skype, Whatsapp, Facebook ou tout simplement par le téléphone. Entendre une voix familière reste primordial pour conserver le bon moral des résidents.
  • Si les visites sont interdites, l’envoi de petits colis reste possible. Avec des sucreries, des fruits, et, glissé dans le panier, des dessins d’enfants, de la lecture. Pour améliorer le quotidien. Et montrer que vous êtes à l’écoute.
  • Si la chambre de votre proche dispose d’une fenêtre donnant sur la rue, accordez-vous sur une heure à choisir dans la journée pour échanger de petits gestes tendres depuis la rue. Amenez à tour de rôle les enfants et petits-enfants. Un bon moyen de contourner les visites non autorisées.
  • Poussez vos proches présents en maison de repos à effectuer de petits exercices physiques. Pour conserver leur mobilité et la souplesse musculaire. L’asbl Gymsana, dédiée à la santé des personnes plus âgées, propose quotidiennement, vers 8h30, des exercices simples à réaliser, avec du matériel minimaliste. Chaque lundi, le rendez-vous est donné sur sa page Facebook pour une heure de gym. De bonnes idées à découvrir ici : https://gymsana.be/

  • Demandez à vos enfants de préparer des cartes postales personnalisées. Qui seront envoyées quotidiennement à vos proches ou à des personnes dont vous connaissez la solitude au quotidien. Nul doute que la distribution du courrier sera attendue avec grande impatience.


© Fiftyandme 2021