ventre plat

Cinq aliments à bannir pour garder un ventre plat

En cette période de bonnes résolutions, celle de vouloir garder ou retrouver un ventre plat occupe une place prépondérante. Un objectif synonyme de tri à réaliser dans notre consommation quotidienne. Explications.

Reading Time: 2 minutes

Certes, parler de restrictions alimentaires en cette période de fin et de début d’année peut se révéler frustrant. Pensez donc à cette jolie silhouette à atteindre pour les beaux jours. La voie pour l’atteindre débute aujourd’hui si votre objectif est d’avoir un ventre plat. Avec la drastique réduction, voire l’élimination complète, de certains aliments. Dont cette petite sélection. Significative, et facile à éliminer.

Notre top 5 des aliments à éviter pour un ventre plat

Les sodas

N’en déplaise aux messages publicitaires omniprésents dans les médias, les boissons sucrées gazeuses se révèlent comme l’ennemi public numéro un de votre ventre plat. Pour le sucre présent en quantité importante. Soit l’équivalent de plus de 25 carrés de sucre par litre. Responsable de ce petit bidon abdominal. Le sucre aide en effet à stocker les graisses à cet endroit plus spécialement. Des sodas qui ne sont pas à un méfait près. Ils s’attaquent aussi à la bonne santé de la flore intestinale. Enfin, une consommation même réduite peut mener au développement d’une lésion du foie, au nom abscons de stéatose hépatique non alcoolique (SHNA).

L’eau gazeuse

Si vous pensez que l’eau gazeuse constitue une boisson inoffensive pour votre santé comme pour votre ligne, oubliez toute espérance. Car oui, l’eau gazeuse ferait bel et bien grossir. La présence de dioxyde de carbone favoriserait la prise de poids, même si les études ne sont pas encore définitives. L’eau gazeuse favoriserait en effet l’appétit, du fait de la production élevée d’une hormone baptisée ghréline, connue comme l’hormone de la faim.

Le sel

Outre ses effets négatifs sur la santé, dont des risques cardio-vasculaires accrus, le sel constitue un adversaire certain pour la conservation d’un ventre plat. Le sel favorise en effet la rétention des graisses. Et ce n’est pas tout, il agit aussi sur l’élasticité de votre peau, avec le développement de la peau d’orange. Idéalement, la consommation de sel ne devrait pas dépasser les 5 grammes par jour. Alors que la moyenne calculée dépasse parfois les 10 grammes.


Le chewing-gum

Ce petit allié glissé dans un sac à main pour garantir à tout moment une bonne haleine n’a pas vraiment bonne presse auprès des diététiciens. Même si personne ne s’accorde avec assurance pour assurer de son effet spécifique sur la prise de poids. Ce qui est certain, par contre, c’est que sa consommation encourage celle de produits hautement caloriques et sucrés. En cause, les composés mentholés du chewing-gum qui poussent à consommer des aliments très sucrés. Un chewing-gum également à l’origine, bien avérée, de ballonnements.

L’alcool

Pour éviter d’avoir du ventre, dites adieu à l’alcool. La bedaine n’est, hélas, pas l’apanage des hommes. En cause, la hauteur teneur en calories de l’alcool. Deux exemples ? Un verre de vin apporte 100 kilocalories. Et un verre de bière ? Pas mieux : 140 kilocalories. Et le pire c’est que l’alcool favorise la rétention des graisses là où vous souhaitez en perdre : dans la ceinture abdominale.


© Fiftyandme 2022