5 pistes pour démarrer l’année 2019 en beauté

Commencez l’année 2019 en beauté avec de bonnes résolutions, faciles à tenir, dont les résultats ne se feront pas attendre et dureront longtemps !

 1. Remettez les compteurs à zéro

Après les excès des fêtes, une remise à niveau diététique s’impose pour alléger la silhouette, drainer le foie et retrouver un teint frais. Profitez-en pour mettre au menu les aliments champions de l’anti-âge et faites d’une pierre deux coups en dopant votre peau. Buvez chaque matin, le jus d’un citron fraîchement pressé additionné d’un peu d’eau à température ambiante pour tonifier le foie et relancer la digestion. Autant que possible, mettez au menu le raisin, la papaye, le cassis, le pamplemousse, le cresson, le chou de Bruxelles, le gingembre, le fenouil et les yaourts au bifidus, aliments champions de l’anti-âge.

 2. Relaxez-vous au spa

Prenez cette bonne habitude : une fois par mois, passez une demi-journée dans un spa. Rester jeune, c’est avant tout prendre soin de soi et, en la matière, les spas sont champions car ils aident, non seulement, à conserver une peau fraîche, dense et tonique grâce aux différents soins qui y sont proposés par des professionnelles expertes et riches en conseils, mais y passer régulièrement quelques heures est aussi la meilleure manière de déstresser. Le stress étant de plus en plus catalogué comme un important facteur du vieillissement, vieillissement de la peau mais aussi vieillissement du corps et des organes en général, s’y rendre régulièrement représente le meilleur investissement pour préserver son capital jeunesse. La liste des centres qui proposent soins du visage, soins du corps, hammam, sauna, massage, piscine et jacuzzi s’allonge tous les jours, vous n’avez donc que l’embarras du choix en la matière !

3. Tenez un carnet de bord

A priori, l’exercice peut sembler contraignant puisqu’il s’agit de noter au quotidien et avec le plus de détails possibles la composition exacte de chaque journée : ce qu’on mange, ce qu’on boit, comment on bouge, comment on se sent, au niveau physique (digestion, état de la peau, douleurs musculaires ou autres,…) et au niveau mental (était-on de bonne humeur ? Un peu déprimée ? Fatiguée ou au contraire débordante d’énergie ?). On peut aussi y ajouter un carnet de rêves où on note comment on a passé la nuit (a-t-on bien dormi ou a-t-on eu un sommeil agité ? A-t-on dormi d’une traite et combien d’heures ou s’est-on réveillée une ou plusieurs fois pendant la nuit et à quelles heures ?) et les rêves qu’on a fait. Cet exercice vaut la peine qu’on lui consacre un minimum de temps et d’énergie car on s’aperçoit très vite qu’il est non seulement une bonne manière de prendre conscience de la manière réelle dont on vit (combien de gestes et de choses, même des choses néfastes pour la santé et le bien-être, ne fait-on pas simplement par habitude, sans vraiment y penser et presque machinalement ?) et représente aussi un bon garde-fou pour celles qui veulent se tenir à un nouveau mode de vie plus sain.

 4. Bougez intelligemment

Le sport, il n’y a rien de mieux, il n’y a rien de pire ! Tout dépend de la manière dont on le pratique et de quel sport on choisit ! Aujourd’hui, les médecins s’accordent à dire que bouger ne suffit pas, qu’il faut surtout bouger de manière intelligente et réfléchie si on veut vraiment recueillir des bienfaits notables de la pratique sportive qu’on entreprend. Pratiqué n’importe comment, sans préparation et de manière anarchique, ce qui est le propre de la pratique de ceux qu’on appelle les « sportifs du dimanche », le sport peut en effet devenir un facteur de vieillissement du corps, tout l’effet inverse de ce que l’on recherche ! C’est le cas par exemple d’une pratique sportive trop violente et trop intense faite de manière épisodique et non suivie qui risque d’engendrer des tendinites, de l’arthrose, des douleurs dorsales, peut malmener le cœur et peut aussi conduire à la production de molécules oxydantes qui finalement vont acidifier et donc vieillir tout l’organisme. Au mieux, on préfère les activités sportives dans lesquels le rythme varie, ce qui stimule de manière naturelle la production d’hormone de croissance et freine le vieillissement cellulaire. On pense toujours à s’échauffer et à s’étirer après l’effort et on préfère les activités d’endurance, bonnes pour le cœur, comme le jogging, la natation, la marche rapide ou le vélo, que l’on pratique au minimum une demi-heure, trois fois par semaine au moins.

5. Aimez-vous, ça rend plus belle

Pour se sentir bien, pour se sentir belle, il faut avant tout s’aimer, on l’a souvent entendu, mais on a très vite tendance à l’oublier et à retomber dans une attitude bien trop critique avec soi-même, quand elle n’est pas négativiste : « Je n’y arriverai jamais », « De toute manière, je suis nulle, déjà trop vieille, ce n’est pas pour moi »… On a tort, mais heureusement, il n’est jamais trop tard pour bien faire ! On décide donc de changer d’attitude et on pose sur soi un regard bienveillant : le matin, on s’éveille sur une pensée positive (on se force un peu si nécessaire, mais on le fait !), on apprend à relativiser (on n’oublie pas que même les plus heureux, les plus chanceux connaissent eux aussi leurs mauvais jours et qu’on n’est pas les seuls à devoir faire face à une réalité qui parfois peut être très dure, mais parfois aussi, très tendre, reconnaissez-le !), on se regarde dans le miroir et on se dit « Je t’aime ». On apprend à avoir envers soi des gestes d’amour et d’attention. Chaque matin, chaque soir, on profite de l’application de sa crème de soin pour se masser le visage, le cou, la nuque et le haut des épaules, avec des gestes qui détendent et apaisent. On s’offre des petites attentions, -un foulard, un livre, une bougie-, on prend du temps pour soi et on se rend compte que loin d’être égoïste, c’est une démarche tout bénéfices pour les autres aussi car on devient plus sereine, plus ouverte et bien plus disponible, prête à faire de l’année qui commence une année placée sous le signe du bonheur !