lithromantisme

Etes-vous lithromantique ?

Les voies empruntées pour trouver l’amour sont parfois bien complexes. En témoigne cette tendance de plus en plus constatée sur les forums : le lithromantisme. Explications.

Reading Time: 2 minutes

Quand beaucoup cherchent un partenaire pour fonder un couple et partager un amour complice, d’autres préfèrent vivre un amour différent des codes traditionnels. Une passion cachée, que la personne aimée ignore car non déclarée. Si cela vous concerne, vous êtes peut-être lithromantique.

Comment définir une personne lithromantique ?

Derrière ce terme abscons de lithromantisme se cache un comportement qui peut paraître pour le moins étrange aux amoureux classiques. Une personne lithromantique cherche une relation amoureuse mais vécue à sens unique. Elle ne cherche pas la réciprocité des sentiments. Une lithromantique aime quelqu’un mais sans lui avouer son amour et sans désir d’être aimée en retour. Un comportement appelé aussi akoiromantisme, qui s’ajoute à ces nouvelles pratiques d’une sexualité sans cesse en évolution.

Pourquoi le lithromantisme ?

Comment expliquer ce besoin d’aimer à distance, sans oser franchir le pas et concrétiser ? Une question posée à Marie-Claire Thomas, sexologue, spécialiste des relations de couple. « Précisons d’abord que ce comportement reste davantage observé parmi la gent féminine. Une orientation sexuelle dans laquelle la personne refuse le réel et se crée un univers amoureux bien à elle où le risque d’échec est absent. Cette romance permet de fantasmer une relation amoureuse plus belle que si elle était réellement vécue. Et sans risque de déception.» Et quid du manque d’amour physique ? Existe-t-il ? « Avec ce lithromantisme voulu, accepté, l’amour physique n’entre pas dans l’équation et ne constitue donc pas un manque à combler. La comparaison est peut-être osée, mais une personne lithromantique vit sa relation comme une moniale face à l’amour de Dieu.  La lithromantique est davantage dans la contemplation de l’autre, plus que dans le désir physique

Peut-on voir en cette pratique, une sorte de fuite en avant, voire une forme de lâcheté ? « Lâcheté est un peu dur à employer mais oui, vous avez raison, les personnes qui s’orientent vers le lithromantisme refusent de s’engager. Par peur de la déception, de revivre un échec déjà vécu. Ou de crainte face aux responsabilités qu’une relation classique peut impliquer. Mais ne tombons pas dans le piège du jugement. Chacun a son passé, et une personne lithromantique préfèrera peut-être voir dans cette pratique une forme d’autoprotection. »

« Je l’aime mais …sans lui dire »

Pour mieux comprendre ce comportement qui peut paraître étrange, un témoignage reste bienvenu. Comme celui de Claude, capté sur la Toile. Célibataire de 56a, Claude est lithromantique, et satisfaite de son sort. « Depuis mon divorce difficile, j’ai très peur d’être encore déçue par une relation avec un homme. Je ne me déclare donc plus quand un homme me plaît. Je n’imagine pas partager une histoire avec lui, ni même finir dans ses bras. Je me contente de fantasmer sur lui, de l’observer et de l’aimer, de mon côté de la barrière. Je reste dans une romance fictive que je me construis et cela me convient bien. Même si cela reste peu compris dans mon entourage. Mais c’est désormais mon choix de vie » explique ainsi Claude.


© Fiftyandme 2022