Tout ce que vous voulez savoir sur la pleine conscience !

On croit tout savoir sur la pleine conscience (Mindfulness), le concept attire du monde. Et c’est tant mieux ! Et pourtant, à entendre Claude Maskens (1), il y a des nuances qui méritent qu’on s’y attarde. En particulier pour éclairer un programme « Pleine Conscience pour les Seniors », un programme en 8 mois étayé par un livre éponyme et fondateur. Rencontre.

 

Reading Time: 4 minutes

Claude Maskens donne le ton d’emblée en citant Jon Kabat-Zinn (2) : « La pleine conscience, ou mindfulness, signifie ‘faire attention’ d’une manière particulière : délibérément, au moment présent, et d’une façon non jugeante ».

Fifty&Me Magazine : Pouvez-vous développer ?

C.M. : La démarche de la Pleine Conscience, c’est d’accueillir ce qui est nos résistances, états d’âme…, développer nos perceptions et utiliser notre créativité pour prendre notre vie à bras le corps. On se libère de ses ruminations ou en tout cas, on apprend à ne plus les nourrir ! On cultive un état de présence, on prend soin de l’instant… Inspiré par la pleine conscience ou mindfulness transmise par Thich Nhat Hanh, moine zen vietnamien, et particulièrement intéressé par les interactions corps-esprit, Jon Kabat-Zinn, initiateur de la pratique MBSR (3), a voulu l’adapter à un contexte laïc pour réduire le stress des patients. C’est ainsi qu’il a développé le programme MBSR.

Le stress… un mot fourre-tout ?

En tout cas, sujet à interprétations ! Une personne stressée n’est pas forcément quelqu’un de speedé, comme on l’entend habituellement. Le stress, en réalité, c’est tout ce qui fait pression sur notre existence. Il est plus en lien avec « dukkha » qui, dans la langue du Bouddha, en sanskrit, évoque la souffrance, le chagrin, l’anxiété, l’insatisfaction, propres à notre humanité.

C’est là que l’on comprend que le stress touche aussi les seniors ?

Quel que soit le passage de vie, on peut y être sujet. Le programme spécifique proposé s’adresse aux seniors à partir de 65 ans désireux de cultiver cette qualité de présence bienveillante, qui leur permet de faire face aux circonstances de l’existence et de s’adapter aux processus du vieillissement psychosocial. Si les programmes habituels s’étalent sur 8 semaines à raison d’une séance de 2,5 heures par semaine ainsi qu’une journée, celui-ci s’étend sur 8 mois…

Pourquoi 8 mois ?

La pleine conscience nous invite à cultiver une attention bienveillante d’instant en instant et à accueillir ce qui se présente à nous, que ce soit agréable ou pas. Ce programme-ci se déroule à raison d’une séance de deux heures chaque mois et une séance intermédiaire d’une heure. L’étalement sur plusieurs mois permet à chacun d’avancer à son propre rythme et… sans stress !

C’est long 8 mois. Presque le temps d’une gestation. N’y a-t-il pas un risque que la motivation s’estompe ?

Non, parce que les participants s’engagent, en début de cycle, à pratiquer 6 jours sur 7. Un vrai travail de fond ! C’est un rendez-vous qu’ils prennent chaque jour avec eux-mêmes pour un changement au long cours…