Comment bien vivre le début de sa retraite ?

Reading Time: 5 minutes

Peut-on vivre sa retraite sans projet ?

En d’autres mots, est-ce que l’on peut avoir des activités sans avoir mené une réflexion sur ses aspirations profondes ?

Oui, il y a deux cas de figures, les personnes qui ont une très bonne connaissance d’elles-mêmes et qui naturellement s’orientent  vers des activités qui leur donnent du sens sans avoir eu l’impression de monter un projet. Elles sont donc ainsi épanouies. Les personnes qui ont connu un licenciement en fin de carrière, qui se sont remises en question et qui ont retrouvé du travail appartiennent souvent à cette catégorie.

Et puis, il y les retraités tombés dans le piège de l’occupationnel. Aux questions, « tiens, que fais-tu de bon à la retraite ? », ils se justifient en montrant un agenda overbooké.  Ils sont devenus pour la plupart le projet d’autres personnes : les enfants qui leur ont finalement imposé les petits-enfants, des associations qui ont réussi à les embobiner dans des missions de bénévolats qui les ennuient et dont ils n’ont pas l’énergie de se retirer. Et puis il y a ceux qui confondent identité professionnelle et identité profonde. Ce sont par exemple les cadres  qui surpris par la retraite se lancent comme consultants pour refaire la même chose et parfois dans la même entreprise, ils ne font que reporter l’échéance avec comme conséquence que la transition est souvent plus difficile.

Quelques mauvaises idées d’activités ou de décisions au début de sa retraite  :

Vous trouverez ci-après une liste non exhaustive de ce qu’il n’est pas conseillé de faire à la retraite.

  • Prendre des décisions importantes trop rapidement: déménager à l’étranger ou dans un appartement qui s’avèrera finalement trop petit.
  • Si on n’a jamais fait de sport, se lancer à corps perdu dans une activité physique sans en mesurer les conséquences.
  • Dire oui à toutes les sollicitations qui se présentent au point de ne plus être maître de son agenda, de dépendre des autres.
  • Stopper toutes les activités sportives sous prétexte que ce n’est plus de votre âge.
  • Se lever de plus en plus tard, passer des heures devant sa télévision, ne plus avoir envie de s’habiller, tomber dans l’inaction. C’est la porte ouverte à la diminution de l’estime de soi.
  • S’isoler de son cercle d’amis en pensant en reconstruire un nouveau rapidement.
  • S’adonner à des activités chronophages, avoir le sentiment de perdre son temps avec le risque de ne plus pouvoir faire machine arrière, c’est la porte ouverte à l’isolement social.
  • N’avoir que des projets à court terme, c’est normal dans un premier temps, nous l’avons vu plus haut. Mais à terme, ce n’est pas un projet de retraite.
  • Tout miser sur un seul projet à la retraite! Comportement identique aux personnes qui ne vivaient que pour leur travail sans aucun autre centre d’intérêt. Que se passera-t-il quand ce projet s’interrompra brusquement ?
  • Tout miser sur sa famille. Attention en cas d’envahissement des descendants, de la perte d’autonomie des parents.
  • S’épuiser dans des projets trop ambitieux, vous avez peut-être manqué quelque chose dans la phase « se rencontrer soi-même à la retraite » ?
  • Sous-estimer le retour du couple à la maison, ne pas prendre le temps nécessaire pour communiquer et définir les territoires et les rôles de chacun.
  • S’entourer de personnes négatives, se nourrir de phrases négatives : « ce n’est plus de ton âge », « je suis devenu inutile », …

En conclusion, le passage à la retraite est un processus en deux temps : la transition, la rencontre avec soi-même et ensuite, « le mode retraite », l’activation de nos aspirations en projets. Tous les retraités qui en prennent conscience sont riches. Ils regorgent de deux ressources que les personnes actives si elles le pouvaient, achèteraient à prix d’or : le temps et la liberté. La clé de la réussite à la retraite est de ne pas gaspiller ni se faire spolier ces ressources dès le début. A la retraite, il faut être maître de son temps, de ses choix et ne pas devenir le projet des autres.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi “Comment occuper mon temps libre à la retraite ?”


© Fiftyandme 2021