fasting

Le Fasting, une cure détox bienvenue pour les fêtes

Souvent synonymes d’excès, pourquoi ne pas miser sur le Fasting pour préparer le corps à ces réjouissances de fin d’année? Ou à débuter dès janvier. 

Reading Time: 2 minutes

Si la pratique du jeûne ne date pas d’hier, ses déclinaisons enregistrent de plus en plus de succès auprès de celles et ceux qui désirent changer leurs façons de se nourrir. Il en va ainsi du jeûne intermittent et de sa variante à la mode : le Fasting. Mais qu’en est-il ? Comment le pratiquer et pour quels bienfaits pour l’organisme ?

Le Fasting en bref

La pratique consiste à alterner des phases de jeûne et des phases de nutrition, ce que l’on nomme la méthode 16/8. Idéalement, le jeûne dure environ 16 heures et débute après le repas du soir pour s’achever au déjeuner du lendemain. Par facilité. Seul le petit-déjeuner est supprimé de cette façon. Si le but premier du Fasting n’est pas de maigrir, il est cependant devenu un allié minceur presque incontournable.

Comment s’y prendre ?

Si aucun souci de santé ne vient enrayer votre volonté, débutez le Fasting en souplesse. Par petites périodes de jeûne, qui seront allongées au fur et à mesure de votre entraînement. Définissez le repas qu’il vous est plus facile de zapper. Débutez une période d’essai d’environ 10 heures sans manger et testez les effets, puis augmentez la durée pour atteindre la moyenne des 16 heures. Juste une question d’habitude à prendre.

Les bienfaits du fasting

Comme d’autres forme de jeûne intermittent, le Fasting offre, rapidement, des effets notables sur la santé. Dont ceux-ci, les principaux relevés :

  • Effet positif sur l’apparition des bouffées de chaleurs à la ménopause
  • Action détoxifiante sur l’organisme.
  • Diminution des repas qui signifie moins de calories engrangées
  • Lutte contre les pics d’insuline
  • Amélioration de la mémoire et de la concentration
  • Déstockage des graisses, brûlées en grande quantité
  • Diminution du vieillissement cellulaire
  • Limitation du surpoids
  • Durée de jeûne limitée, donc facile à observer
  • Aucune privation lors des repas
  • Effets rapides du jeûne (dans les 24 heures)
  • Pas de modification du caractère.
  • Impression de bien-être
  • Grande souplesse. Possibilité d’adapter les heures de jeûne selon la famille ou les obligations professionnelles.

Les pièges à éviter pour un jeûne réussi

Profiter des effets positifs du Fasting nécessite de garder en tête quelques règles. Dont la principale : ce n’est pas un régime en soi mais une autre façon de s’alimenter. Par ailleurs, le jeûne, même intermittent, réclame un avis médical au préalable. Et plus encore en cas de pathologie présente. La meilleure solution avant de se lancer est également de se faire conseiller par un nutritionniste. Une erreur souvent commise : celle de ne pas s’hydrater en suffisance. Deux litres par jour. Quant aux boissons, celles sucrées sont à bannir. Au risque d’annihiler les effets du jeûne. Quant aux repas pris, pas de portions supplémentaires et une alimentation équilibrée.


© Fiftyandme 2021