5 bonnes raisons d’aller au travail à vélo

On le sait : Se rendre au travail à vélo, c’est bon pour la forme ! Mais saviez-vous que c’est tout aussi  bénéfique pour la santé mentale ? Selon une récente enquête*, plus d’un tiers des Belges se sont déjà rendus au travail à vélo. Et la grande majorité d’entre eux (84%) indiquent que cela les aide à se “vider la tête” après une journée de travail difficile. Pour 7,4% d’entre eux, c’est même là la principale raison qui les pousse à aller au travail à vélo… Alors, on s’y met ?

 

Reading Time: 2 minutes

Les 5 grands avantages d’aller au travail à vélo 

  1. C’est bon pour la santé physique (19,6%)
  2. C’est durable / positif pour l’environnement (10,6%)
  3. Cela permet d’économiser de l’argent (9,4%)
  4. C’est bon pour la santé mentale et cela réduit le niveau de stress (7,4%)
  5. On n’est plus dans les embouteillages (6%)

Près de la moitié des travailleurs belges considèrent même qu’il y aurait moins de “burnout” s’ils étaient plus nombreux à utiliser le vélo pour se rendre au travail.

Le vélo pour diminuer la pression professionnelle

“Les déplacements professionnels à vélo et le leasing de bicyclettes gagnent en popularité: cette année, on comptabilise déjà jusqu’à 126% de leasings de vélos de plus que l’an dernier. Les entreprises ayant recours au leasing de vélos pour maintenir la motivation, l’implication et l’appréciation de leur personnel sont de plus en plus nombreuses. La formule présente un autre avantage: elle aide les travailleurs qui rentrent du travail à vélo à se déconnecter de leur vie professionnelle et ainsi à rentrer chez eux (plus) détendus. En ce sens, le retour au travail en présentiel est particulièrement positif pour leur santé mentale” déclare le porte-parole de Lease a Bike.

C’est ce que confirme Lode Godderis, professeur de médecine du travail à la KU Leuven: “Si, au terme d’une journée de travail, vous vous ‘bougez’ durant une demi-heure de manière modérée à intensive, vous serez moins voire plus du tout stressé en arrivant chez vous. En faisant cela de manière active, par exemple en roulant à vélo, vous réduisez considérablement l’hormone du stress. Vous avez le temps de mettre de l’ordre dans vos idées, de penser à d’autres choses et de profiter davantage d’oxygène. C’est encore plus vrai lorsque vous pédalez dans la nature. Si vous le pouvez, choisissez une route tranquille et, si nécessaire, privilégiez une déviation à travers un bois ou une forêt. Enfin, en plus de l’air du dehors, l’exposition à la lumière extérieure nous permet de rentrer plus en forme à la maison.

Bref, pédaler… c’est déstresser!

*Enquête menée en ligne par le bureau iVOX à la demande de Lease a bike auprès de 1000 travailleurs belges (plus spécifiquement des ouvriers, employés, fonctionnaires et cadres moyens et supérieurs), représentatifs en termes de langue, de sexe, d’âge et de niveau d’éducation.


© Fiftyandme 2021