soleil protection peau

3 conseils pour bien protéger ma peau du soleil à partir de 50 ans

Sous ses allures d’illuminateur de moral, il peut aussi vous faire passer un sale quart d’heure. D’ailleurs, ce minutage quotidien suffirait à notre bien-être. Alors, inutile d’en abuser, car le soleil peut s’avérer dangereux pour la santé

Reading Time: 2 minutes

S’exposer en pleine conscience

En Belgique, on observe une carence en vitamine D parmi la population. Ce phénomène est lié au manque d’ensoleillement. Résultat ? On enregistre un boum de dépressions chaque hiver, expliqué par ses mois « gris ». Plus grave encore, ce manque – sur certains sujets – entraîne des cas de fragilité osseuse. Alors, dés que les premiers rayons se montrent, nous sommes nombreuses à « vouloir recharger nos batteries » en profitant du soleil au maximum… Pourtant, notre beau soleil, il est responsable de pathologies graves tel que certains cancer de la peau comme le mélanome. C’est pourquoi la conscientisation est essentielle… Tout comme que ces 3 conseils pour protéger notre peau du soleil !

3 règles pour une peau bien protégée du soleil !

1- Ne pas abuser de ses rayons. Il est conseillé de limiter votre exposition et de ne pas jouer les prolongations. Les heures à bannir : entre midi et 16h. Portez un chapeau et/ou des lunettes de soleil lorsque vos activités le permettent !

2- Choisir une protection solaire adaptée à votre carnation et se « tartiner » régulièrement avec un indice élevé (idéalement, renouvelez l’opération toutes les deux heures et après la baignade). Il existe des crèmes solaires anti-âge, riches en anti-oxydants, qui apportent plus de confort aux peaux matures car elles sont de véritables soins en plus d’être protectrices.

3- S’octroyer une cure de compléments alimentaires. Cette démarche vous apporte de le bêta-carotène afin de préparer également votre peau au bronzage. Mais, attention, si les gélules peuvent limiter les méfaits du soleil, leur dosage n’est pas suffisant pour vous protéger totalement.

soleil protection santé

Préserver son capital soleil 

On nait tous avec un « capital soleil ». Un terme qui désigne la capacité de notre épiderme à « prendre » le soleil. Notre dermatologue nous l’explique clairement : « Une fois le capital soleil épuisé, votre corps puise dans une réserve personnelle. C’est à ce moment que les « complications » apparaissent comme le relâchement cutané, l’apparition de rides, de tâches, etc. On définit le capital soleil en conjuguant le phototype d’un personne à son bagage génétique. C’est relativement fictif mais probant. Finalement, le seul moyen de préserver notre peau se limite aux trois gestes simples énoncés plus haut ». Pas un de plus, pas un de moins.

 Vous avez aimé cet article? Vous aimerez aussi « Permis de soleil »