allergie vitamine D

Pour déjouer les allergies, pensez à la vitamine D !

Pas un jour sans que les médias s’affolent sur la progression des risques allergiques.Plus de 20 % des Belges, soit trois fois plus qu’il y a trente ans, vivent avec une ou plusieurs allergies, fréquemment saisonnières et souvent bénignes. Mais pour certains, l’allergie peut être un véritable calvaire.

Reading Time: 3 minutes

De plus en plus d’allergies de plus en plus tôt 

Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme… Les périodes de pollinisation semblent commencer de plus en plus tôt avec la progression des changements climatiques qui touchent nos régions. Depuis plusieurs années, la période de pollinisation s’étend sur plus de 6 mois. Dès la fin janvier et jusqu’en février, c’est la pollinisation des noisetiers. Celle de l’aulne, provoque un pic en mars. En avril, c’est la saison des bouleaux. Après le 15 juillet, la pollinisation des herbacées prend le relais des graminées. Enfin, les moisissures sporulant entre juin et septembre envoient aussi des substances allergisantes et compliquent les pollinoses. L’abondance des grains de pollens libérés dans l’atmosphère dépend fortement du climat : plus il est doux, plus la pollinisation sera précoce, et plus il est sec, plus la dissémination sera intense. L’augmentation de la teneur en CO2 de l’atmosphère stimule aussi la croissance des végétaux et pourrait les amener à produire davantage de pollen.

Avez-vous pensé à la vitamine D ?

Depuis plusieurs années, la liste de ses effets sur notre santé ne cesse de s’allonger au gré des études scientifiques. La vitamine D est aujourd’hui le nutriment le plus étudié au monde. En une vingtaine d’années, nous sommes passés d’une vision de la vitamine D comme vitamine du squelette à la découverte de ses très nombreux rôles extra-osseux.

Parmi eux, un effet sur notre immunité est désormais clairement établi. Toutes les maladies allergiques – asthme, rhinite allergique (le fameux rhume des foins !), les allergies alimentaires, l’eczéma… – sont de plus en plus fréquentes. Des études récentes indiquent que la vitamine D joue un rôle important dans la prévention des maladies allergiques. Elle active certaines cellules immunitaires qui empêchent la libération de substances chimiques, comme l’histamine, responsables des symptômes de la maladie allergique.

De nombreuses études suggèrent le lien entre de faibles niveaux de vitamine D et la survenue de maladies allergiques.