De la vitamine D pour déjouer les allergies ?

Reading Time: 3 minutes

Où retrouver la vitamine D ?

La plus grande source de vitamine D provient du soleil. Sous l’effet des rayons sur la peau, l’organisme en produit naturellement. Toutefois, l’ensoleillement et la puissance des rayons solaires sont insuffisants en Belgique pour que le corps produise de la vitamine D en quantité suffisante.

Dans l’alimentation, on retrouve de la vitamine D dans les poissons gras : huile de foie de morue, harengs fumés, maquereaux, sardines, anchois… Mais les apports journaliers de vitamine D fournis par notre alimentation occidentale sont insuffisants pour couvrir nos besoins : il est donc actuellement conseillé de compléter notre alimentation avec un complément alimentaire de vitamine D.
Dans le choix et le dosage de vitamine D, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Le manque de soleil dans notre pays et le faible apport par l’alimentation font que nous manquons de vitamine D. Pour arriver à un apport optimal, il est conseillé de prendre tous les jours un complément nutritionnel de vitamine D.

Une allergie de plus en plus fréquente, et à tout âge !

Il y a 20 ans, on ne démarrait pas un rhume des foins avant l’âge de 8-9 ans. Actuellement, une allergie au pollen est chose courante avant 5 ans et c’est également le cas après 60 ans, ce qui n’était pas le cas non plus il y a 20 ans.

De la vitamine D, oui mais à quelle dose ?

En réponse au déficit en vitamine D de plus en plus présent dans la population, les apports journaliers en vitamine D ont été revus à la hausse : 400 unités/jour pour les enfants dès la naissance, 600 unités/jour pour les adolescents et les adultes, 800 unités/jour pour les femmes enceintes et les personnes de plus de 60 ans.


© Fiftyandme 2021