Cancer colorectal dépistage Belgique

Mars Bleu : plus d’excuse pour dépister le cancer colorectal

Reading Time: 2 minutes

Trop de patients avec un test de selles anormal ne font pas d’examen approfondi ! Pourtant, en Belgique, le cancer colorectal est le 2ème cancer le plus fréquent chez la femme et le 3ème chez l’homme de plus de 50 ans. Profitons du mois international du cancer colorectal pour souligner qu’en le dépistant à un stade précoce, on met toutes les chances de guérison de notre côté !  

Par Magali Duqué

1 Belge sur 20 sera concerné par le cancer colorectal un jour!

Chaque année, on dénombre encore 8.500 nouveaux cas dans notre pays.  Plus alarmant encore : dans la moitié des diagnostics, la maladie a déjà atteint un stade avancé.  Pourtant, une identification précoce permettrait de guérir 90% des patients. Il n’y a donc aucune excuse pour ne pas se faire dépister !

En 2016, plus de 550.000 personnes ont reçu le test de selles en Flandre, un test simple pour déceler à temps le cancer colorectal et les polypes. Seulement la moitié d’entre eux ont participé et renvoyé un échantillon. Dans 6,6% des cas, le résultat était anormal, justifiant un examen plus approfondi. Parmi ces personnes, plus de 4/5e ont subi une coloscopie. Cet examen permet d’identifier la cause de l’anomalie. C’est ainsi que chaque année, en Flandre, l’on dépiste quelque 2000 cancers de l’intestin à un stade précoce. « Parmi les patients dont le résultat est anormal, 1 sur 7 ne poursuit pas les examens, alors que le résultat suggère justement un problème potentiel. »estime le docteur Luc Colemont, directeur de l’asbl Stop Darmkanker. A Bruxelles et en Wallonie, moins d’un tiers de la population à risque a profité du dépistage en 2017 ! C’est ainsi que No-X-Cuse-Project est né… Ce projet initié par l’association Stop Darmkanker, la Fédération Liégeoise de Cancérologie Digestive et la firme pharmaceutique Sanofi s’associe à  plusieurs gastro-entérologues du pays pour sensibiliser davantage les Belges aux risques du cancer des intestins. Et vous, ferez-vous le test de dépistage cette année ?

Pour toute question ou information supplémentaire sur la maladie et ses conséquences, visitez www.stopdarmkanker.be ou www.gastroliege.be

 


© Fiftyandme 2022