Le Yoga Hormonal pour mieux vivre sa ménopause

Reading Time: 4 minutes

A partir de quel âge s’y mettre ?

Chaque femme de plus de 35 ans peut commencer à pratiquer cette technique afin de maintenir son taux d’hormones à un niveau optimal pour les années à venir. Avec la pratique régulière le taux hormonal reprend le niveau comme si vous étiez 10-15 ans plus jeune. Il n’existe donc pas d’âge limite. Dinah Rodrigues en est un bon exemple: Aujourd’hui, malgré ses 90 ans, elle en paraît 20 en moins et déborde d’énergie.

A quelle fréquence le pratiquer ?

C’est très variable et très individuel. Au début on commence tout doucement, le temps d’apprendre la séquence d’exercices mais aussi le temps de réveiller les glandes. Puis on peut s’y mettre entre 2 et 4 fois par semaine. Cela dépend de  chaque femme. Il faut juste s’écouter, s’observer et suivre ses ressentis. En tout cas, pour obtenir un résultat satisfaisant, il est nécessaire de s’engager et d’être actif dans sa guérison. La pratique régulière est indispensable. Mais celles qui pratiquent ont toutes des résultats !

Est-ce que tout le monde peut pratiquer ce yoga ?

En raison de son efficacité, le yoga hormonal est contre-indiqué en pratique intensive en cas de cancer ovarien ou du sein hormono-dépendant, endométriose avancée, grossesse, ostéoporose grave, gros fibromes, endométriose avancé. Il faut savoir que le taux hormonal va augmenter avec la pratique, donc si la femme suit un traitement anti-hormonal ce type de yoga sera à éviter. Il faudra donc se tourner vers d’autres formes de yoga.

Doit-on déjà avoir une expérience en yoga pour suivre vos ateliers ? Et comment se déroulent-ils ?

Les ateliers sont ouverts à toutes les femmes pratiquantes ou débutantes. Je dirais même que la plupart des femmes qui viennent suivre le stage n’ont jamais pratiqué auparavant.

On commence l’atelier par la théorie afin de mieux comprendre ce qui se passe dans le corps durant la période de périménopause / ménopause, pourquoi on ressent tel ou tel mal-être, comment fonctionnent nos précieuses glandes, etc. Ensuite, on passe à la pratique : on apprend diverses techniques pas à pas et on découvre la série d’exercices qu’on aborde tout doucement en les adaptant aux capacités de chacune. Dans le cas de hyperthyroïdie, par exemple, on remplacera certains exercices de la série par d’autres techniques.

La pratique comprend diverses séries : échauffement, activation des ovaires, activation de la thyroïde, 5 vagues de beauté, exercices de rajeunissement (activation de l’hypophyse), harmonisation de l’énergie et relaxations avec des visualisations.

On procède par petit groupe de 11 personnes maximum afin de maintenir une qualité d’enseignement tout en étant disponible pour chaque participante. Après un atelier de 4 heures (souvent une matinée complète) les participantes peuvent continuer la pratique d’une manière indépendante avec un support (comprenant toutes les exercices) fourni.

 

Pour plus d’infos ? www.hvita.be  

 

 


© Fiftyandme 2021