yoga hormonal menopause 1

Le Yoga Hormonal pour mieux vivre sa ménopause

Si nous connaissons toutes de près ou de loin le yoga, nous sommes peu nombreuses à avoir entendu parler du yoga hormonal. Et c’est bien dommage… car le yoga hormonal stimule les hormones féminines pour soulager les désagréments de la ménopause. Indéniablement, c’est un excellent moyen naturel pour lutter contre les bouffées de chaleur, la sécheresse de la peau et des muqueuses, l’insomnie, les migraines, les tendances dépressives, les tendinites et bien d’autres problèmes liés à la baisse hormonale. De plus, cette pratique prévient les problèmes de cholestérol, de circulation, l’ostéoporose et les maladies cardiovasculaires, tout en aidant à réduire le stress et l’anxiété. Ludmila Stalmans, yoga thérapeute formée  par Dinah Rodrigues, nous explique les bienfaits du yoga hormonal avec beaucoup de bienveillance…

Comment le yoga des hormones permet-il de mieux vivre sa ménopause ?

La ménopause peut causer de nombreux désagréments. Le yoga hormonal, mis au point par Dinah Rodrigues, aide à naviguer dans cette période de vie en toute aisance. Grâce aux postures et techniques spécifiques, faciles à pratiquer chez soi, le yoga hormonal permet d’équilibrer la balance énergétique et hormonale de la femme perturbée par la ménopause. Le Yoga Hormonal est un stimulant naturel des sécrétions hormonales.

Quelle différence avec la pratique d’un Hatha yoga ou Ashtanga par exemple ?

Le yoga hormonal est plus thérapeutique que le hatha-yoga. C’est aussi un yoga dynamique qui vise à corriger un certain nombre de dysfonctionnements ainsi qu’à pallier une déficience au niveau hormonal. Il consiste en des techniques et des exercices plus spécifiques que ceux proposés par le hatha-yoga : les postures (qui sont, dans la majorité, inspirées du hatha-yoga classique) sont plus ciblées en vue d’atteindre un but spécifique, soit l’activation hormonale. De plus, elles sont associés à une technique respiratoire, elle aussi dynamique, dénommée Bhastrika, ainsi qu’avec la respiration Ujjayi (plus intense). Le Yoga hormonal inclut également certaines techniques utilisées dans d‘autres formes de yoga, de manière à augmenter son efficacité. Ces technique s’inspirent, entre autres, du yoga de l’énergie, du kundalini, du nidra et d’une pratique énergétique tibétaine.

Quels sont ses bénéfices ?

Le yoga hormonal est une véritable méthode de rajeunissement pour la femme à la ménopause. Le moyen étant la réactivation, au moyen d’un certain nombre d’exercices approprié, des ovaires, de la glande thyroïde, de l’hypophyse et des surrénales. La pratique permet d’espérer non seulement un accroissement significatif du taux hormonal (en allant jusque 245% en moyenne en quatre mois), mais aussi un recul très net des symptômes consécutifs aux modifications de la ménopause. A vrai dire, la plupart de ces symptômes se dissipent, tandis que d’autres ne font que s’atténuer ; les pratiquantes recouvrent leur bien-être.

En fait, le yoga hormonal agit sur la totalité de l’organisme. Autrement dit :

  • sur le plan physique (force musculaire, meilleure stature, assouplissement, fortification du système osseux),
  • sur le plan physiologique (stimulation des sécrétions hormonales, donc : réduction de l’intensité des symptômes de la ménopause, prévention des maladies consécutives à la chute de l’activité hormonale, harmonisation des différentes fonctions du corps),
  • sur le plan psychologique ( réduction du stress, des tendances dépressives, de l’insomnie, ainsi que d’autres troubles caractéristiques de la ménopause ),
  • sur le plan énergétique (activation des centres énergétiques (chakras), absorption accrue d’énergie vitale et meilleure répartition de cette énergie dans le corps, revitalisation des organes responsables des sécrétions hormonales et augmentation de la vitalité).

Comment cela fonctionne ?

Au moyen des pratiques spécifiques, les glandes endocrines (ovaires, thyroïde, hypophyse, surrénales) sont stimulées. Elles retrouvent alors leur vitalité et commencent à reproduire leurs hormones d’une façon tout à fait naturelle. Le yoga des hormones a la vertu de recharger le corps énergétique, de l’harmoniser, et d’amener l’énergie vitale, le prana, dans ces 4 organes glandulaires. Ce yoga recourt à différents instruments comme les asanas (postures), la respiration, la concentration, les bandhas (contractions), les mudras, la circulation d’énergie, et les visualisations.