Comment gérer une crise de tétanie ?

Dans la série des pathologies essentiellement féminines, la crise de tétanie n’est pas la plus grave mais elle n’en reste pas moins dérangeante pour celle qui en est la victime. Quelles sont ses causes ? Comment peut-on l’éviter ? Fifty and me vous informe.

Reading Time: 2 minutes

Imaginez la scène. Vous êtes en réunion et une collègue se met soudain à respirer rapidement, avec des tremblements très marqués et l’impression qu’elle va s’évanouir. Vous ne savez que faire face à cette situation qui vous dépasse. En réalité, votre collègue, peut-être stressée par la réunion, développe une crise de tétanie. Cet état pathologique que l’on peut définir de façon claire par l’apparition de spasmes musculaires et de contractures. On parle également de spasmophilie, pour les formes les plus légères. Une crise qui frappe essentiellement les femmes.

Quels sont les symptômes de la crise de tétanie?

Même si les crises ne mettent pas la vie en danger, elles sont spectaculaires et portent atteinte à la dignité. D’autant plus si elles se produisent en public. Une crise de tétanie se manifeste généralement par ces éléments :

  • Tremblements
  • Palpitations
  • Hyperventilation, à savoir une respiration rapide et saccadée.
  • Des vertiges
  • Des troubles de l’expression
  • Des spasmes
  • Des contractures (sur la face, au bout des doigts, des pieds…)
  • Un malaise général qui donne l’impression d’être hors de la réalité
  • Des maux de tête

D’où provient la crise ?

Parmi les causes les plus fréquemment avancées figurent le stress et l’angoisse. Il n’y a pas d’âge spécifique pour connaître une crise de tétanie. Certaines études mettent en avant une carence en magnésium ou en calcium. Mais la crise est généralement déclenchée par une hyperventilation, à l’origine de contractures musculaires. Dans certains cas, plus rares, la tétanie et la spasmophilie sont aussi liées à l’hypoparathyroïdie.

Comment réagir efficacement ?

Précisons qu’il n’existe pas de traitement spécifique pour guérir d’une crise de tétanie. Les conseils du médecin seront davantage ciblés sur les motifs de déclenchement. Pour les réduire au maximum. Ce qui est loin d’être aisé avec le quotidien habituel d’une femme, bien souvent stressant. Entre vie de famille et carrière.
Ce qu’il faut tenter de faire en permanence, c’est de rester calme. Plus facile à écrire qu’à faire, certes. Ces quelques habitudes peuvent vous aider à limiter, voire à espacer les crises.

  • Evitez autant que possible les excitants. Café, alcool, sodas à la caféine etc. Ils sont autant de facteurs aggravants.
  • Prenez assez de repos et veillez à ce qu’il soit de bonne qualité. Une mauvaise nuit est source de stress.
  • Pratiquez des sports relaxants, comme le yoga ou la natation.
  • Consultez un(e) psychothérapeute si les crises se révèlent trop difficiles à gérer.
  • Réalisez des exercices respiratoires pour retrouver le calme.
  • Evitez les endroits trop fréquentés. La crise de tétanie est souvent liée à l’agoraphobie
  • La prise d’anxiolytiques est à réserver aux crises importantes et toujours pour une durée limitée.
  • Respirez dans un sac en plastique pour réguler la respiration.