5 conseils pour rééquilibrer la flore intestinale

Reading Time: 5 minutes

Syndrome du côlon irritable : quand l’intestin déraille

Côlon irritable, colite spasmodique, intestin nerveux… autant de noms pour décrire une maladie dont les causes exactes et le traitement posent beaucoup de questions. Le côlon irritable est un dysfonctionnement qui touche deux femmes pour un homme. Les problèmes les plus fréquents sont les ballonnements avec des troubles du transit comme la diarrhée ou la constipation et les douleurs abdominales qui peuvent s’accompagner d’une difficulté à digérer. Il s’agit plutôt d’un phénomène complexe du système digestif influencé par des facteurs diététiques mais également psychologiques. Ces troubles sont généralement diffus, vont et viennent souvent pendant plusieurs années.

Bien que les causes restent mystérieuses, des facteurs favorisant la survenue des troubles ont ainsi pu être identifiés. La consommation de certains aliments gras, mais aussi des laitages, du chocolat, du café, de l’alcool ou certains légumes comme les flageolets, les lentilles, les choux… Ces influences alimentaires sont discutées, les régimes d’exclusion n’ont généralement pas donné de résultats très convaincants. Les facteurs de stress peuvent également entraîner une aggravation des symptômes du syndrome du côlon irritable.

La constipation, ennemi numéro un de la femme

La constipation est une plainte très fréquente. En Europe, on estime à 17,1 % en moyenne le nombre de personnes souffrant d’une constipation fonctionnelle et les premières victimes en sont les femmes. Lorsque l’on parle d’un transit normal, on fait référence au temps que passent les aliments en grande partie dans le côlon, après avoir été digérés. Ils y restent en effet environ 20 h. Cependant, certaines personnes peuvent avoir un « côlon paresseux », elles doivent alors faire attention à leur hygiène de vie, veiller à ne pas être trop stressées (le cerveau est connecté au côlon et vice-versa) et doivent avoir une alimentation variée.

Que des solutions !

douleur intestin 2

Si la constipation est rarement grave, elle s’avère souvent pénible. Mais elle n’est pas une fatalité. Avec quelques bonnes habitudes hygiéno-diététiques et en l’absence de toute maladie, chacun peut retrouver naturellement un transit idéal. « C’est pourquoi il importe de comprendre la cause et d’y trouver un traitement qui peut être facilement administré. Mais il est possible aussi par de simples gestes de réguler son transit : avoir une alimentation variée et riche en fruits et légumes frais et secs, préférer des céréales complètes (pain, pâtes… plus riches en fibres que les pains raffinés), pratiquer une activité régulière et enfin s’hydrater en suffisance », décrit Serge Pieters, Président de l’Union Professionnelle des Diplômés en Diététique de Langue Française.


© Fiftyandme 2022