douleur intestin 1

5 conseils pour rééquilibrer la flore intestinale

Comme les rides et les cheveux gris, les changements au niveau de la flore intestinale viennent inévitablement avec l’âge. Ventre douloureux et ballonné, diarrhée, constipation… peuvent être les premiers signes de ce déséquilibre.Découvrez nos conseils et remèdes pour maintenir votre santé intestinale en pleine forme. 

Reading Time: 5 minutes

Des milliards de bactéries

Les bactéries ne sont pas que des microbes nocifs, au contraire ! Celles qui peuplent le tube digestif sont vitales pour la santé. Ces milliards de bactéries composant la flore digestive cohabitent dans l’intestin sans engendrer de maladies. Elles sont même essentielles au bon fonctionnement de l’organisme : elles permettent le développement de la muqueuse intestinale et la synthèse de vitamines, dégradent certains composés et protègent contre les bactéries potentiellement toxiques apportées par l’alimentation.

Acteur essentiel de notre santé et de notre bien-être

La flore intestinale a été sous-estimée. Longtemps, on a pensé que les bactéries qui se trouvent dans le tube digestif se contentaient de jouer un rôle dans la digestion. Les recherches ne cessent de s’intensifier et de démontrer que l’impact de la flore intestinale sur la santé est bien plus important qu’on ne l’imaginait. Bénéfiques pour la santé, les microbes qui la composent interviennent à de nombreux niveaux : ils sont capables de prévenir les allergies et d’influer sur la concentration sanguine de certaines hormones, ainsi que sur le fonctionnement de notre cerveau. Une modification de la flore intestinale peut également affecter la digestion et provoquer des ballonnements. C’est également dans la flore intestinale que se retrouve notre système de défense.

La recherche s’intéresse au lien entre surpoids et flore intestinale. « Nous ne sommes pas tous égaux devant l’obésité explique le professeur Cani, professeur au Louvain Drug Research Institute de l’UCL. Alors que certaines personnes voient leur cholestérol sanguin baisser, leur taux de sucre dans le sang amélioré ou encore leur tour de taille diminuer, pour le même régime d’autres personnes seront moins récompensées. La réponse potentielle se retrouverait dans la composition de la flore intestinale, et tout particulièrement à la présence d’une bactérie bien particulière Akkermansia muciniphila. Un taux élevé d’Akkermansia muciniphila chez l’homme est associé à un meilleur statut métabolique et un meilleur impact sur la santé suite à un régime hypocalorique. »

Les facteurs altérant la flore intestinale

La flore intestinale est sensible à différentes modifications physiologiques affectant le tube digestif, notamment sous l’action de certains médicaments. Les antibiotiques, par exemple, ont un impact négatif sur l’intégrité intestinale : ils changent l’équilibre de la flore et altèrent les rapports entre bactéries bénéfiques et pathogènes.

D’autres médicaments, notamment ceux qui modifient l’acidité du bol alimentaire (inhibiteurs de la pompe à protons, anti-inflammatoires non stéroïdiens, etc.) ou la vitesse du transit intestinal (anti-diarrhéiques, laxatifs, traitements hormonaux, etc.), peuvent aussi modifier la flore intestinale.

Naturellement, l’alimentation peut aussi affecter l’équilibre de la flore intestinale. Il est notamment démontré que les aliments sucrés favorisent la prolifération d’une flore fongique (champignons), qui fragilise notamment l’immunité de l’organisme.