santé émotionnelle

Détox, régime, jogging,… Et ma santé émotionnelle dans tout ça ?

Quand on parle de santé, on voit immédiatement se profiler son corollaire « jus détox », déculpabilisantes galettes de quinoa sucrées au sirop d’agave (rien que l’idée donne envie de se gaver) et jogging dans la bruine dès potron-minet. Et votre santé émotionnelle dans tout ça ?

Reading Time: 2 minutes

Se faire du bien… à tous les niveaux

C’est une vision tronquée de la réalité d’un quotidien « healthy », qui ne tient pas compte de la santé la plus fondamentale, si on s’y penche d’un point de vue fonctionnel : la santé mentale. A sucer du céleri pour érotiser sa longévité, ne passe-t-on pas à côté du plaisir, qui en est la sève ? J’entends déjà les apôtres de l’alimentation saine et de la « pratique régulière d’un sport » s’émouvoir qu’on peut manger bien et bon, sans mettre son équilibre en danger. C’est faux. Un gruau d’avoine, même le plus bio, même mixé avec des dattes de première qualité, même saupoudré de cacao cru râpé, ça ne vaudra jamais une couque chocolat-pâte de pistache-crème pâtissière. Et si vous pensez le contraire, c’est que vous êtes passé du côté obscur de la farce (au foie gras). Enfiler les décennies comme des perles à un collier de semi-éternité sans boire ni fumer ni manger de fromage radioactif à la cuillère ni s’autoriser tous ces petits bonheurs qui soit font grossir, soit rendent enceinte, soit sont vaguement illégaux, ça rallonge à coup sûr le temps. C’est la théorie de la relativité mise à l’épreuve du cholestérol.

Prenez votre santé émotionnelle en main !

Pour rester en bonne santé morale et émotionnelle, celle qui, au fond, détermine la santé physique, soyons politiquement correctement subversifs : une clope volée à la fenêtre avec un verre de liquide froid mais à 40° pendant que tout le monde dort dans la maison, ça peut avantageusement remplacer une séance de yoga. Méditez sur les vertus d’une nuit blanche passée à danser, à comparer avec celles d’un réveil à l’aube pour vibrer au son d’un bol tibétain. Tout est question d’équilibre ? Bien sûr, et vous avez assez de kilomètres au pacemaker pour le savoir. Tant qu’on se réveille chaque matin au chant du rock…