sport pour mieux dormir

Quel sport pour mieux dormir ?

A condition de le pratiquer modérément et de choisir la bonne discipline, le sport vous aidera à mieux dormir. Explications.

Reading Time: 2 minutes

Longtemps, le sport en soirée a été jugé comme un obstacle à l’endormissement. Aujourd’hui, avec des journées sans cesse plus chargées pour plus d’une femme active, il ne reste que la soirée pour s’adonner au sport. Lequel choisir (ou pas) pour un sommeil de qualité ? Voyons ce qu’il en est.

Du sport, oui mais avec modération

Pour que le sport soit un allié pour mieux dormir, il nécessite de répondre à plusieurs facteurs. Au risque d’obtenir l’effet inverse. Il est ainsi fortement déconseillé de pratiquer votre sport juste avant de vous coucher. Tout comme le fait de disputer des compétitions en soirée. Pour ne pas avoir le sommeil troublé par la sécrétion d’adrénaline en grande quantité. Un excitant reconnu. L’idéal consiste à laisser environ 2 à 3 heures, voire plus selon votre horloge biologique, entre la fin de la séance et le coucher. La meilleure tranche horaire pour pratiquer un peu de sport en fin de journée est comprise entre 19 et 20 h. Pour laisser à votre organisme suffisamment de temps pour décompresser et trouver le sommeil.

Après votre séance de sport, prendre un bain tiède fera baisser votre température corporelle, et un peu de méditation peut aider à mettre le corps en condition pour bien dormir. Il va de soi que la séance de sport ne sera pas suivie par de longs moments passés devant un écran, au risque de ruiner vos efforts physiques. Ceci dit, si votre planning le permet, un sport pratiqué en journée sera toujours plus profitable. Pour assurer la qualité du sommeil profond, ou sommeil stade III.

Quel sport pour mieux dormir ?

Pour faciliter l’endormissement, les sports d’endurance sont recommandés. Comme la natation, un peu de vélo, une marche après le souper ou une séance de yoga. La pratique, qui concerne surtout les exercices de respiration sera idéale pour les sujets au stress ou aux insomnies. Mêmes avantages apportés par une séance de Pilates. Qui permet aux muscles de se détendre ainsi qu’un meilleur travail sur la respiration. Parfait donc à pratiquer avant le coucher.

Enfin, avec les longues soirées que nous connaissons en été, pratiquer une petite heure de jardinage, même s’il n’est pas reconnu comme un sport, permet de profiter d’un sommeil réparateur. Il reste indispensable de souligner que le sport ne servira à rien sans une régularité à conserver. Soit quelque 30 minutes quotidiennes. In fine, peu importe le sport choisi, il sera toujours préférable à une soirée passée devant un écran (d’ordinateur ou de télévision).

Des pratiques sportives plutôt à éviter

A contrario, certaines disciplines seront davantage réservées à la journée. En cause, l’intensité et le niveau d’excitation généré. Il en va ainsi du tennis, du football et plus encore du badminton, pourtant régulièrement pratiqué en club après la journée de travail. D’une manière générale, tous les sports de balle sont à prescrire. Autant de sports qui vont perturber votre endormissement. Pourquoi ? Du fait d’une libération importante d’endorphines, ces molécules libérées par le cerveau aux effets euphorisants et excitants. Pratiquer des sports intensifs le soir réclamera plus de temps à l’organisme pour revenir à un stade plus apaisé.


© Fiftyandme 2022