Quel check-up santé prévoir à 50 ans ?

Reading Time: 8 minutes

COL DE L’UTÉRUS – Un frottis à partir de 25 ans

Comment ça se passe ? Le frottis est recommandé à toutes les femmes à partir de 25 ans. Au cours d’un examen gynécologique, après mise en place d’un spéculum, on prélève des cellules sur le col de l’utérus au fond du vagin. C’est un geste simple et non douloureux qui ne prend que quelques minutes. Le prélèvement est ensuite adressé à un médecin spécialiste, pour lecture et interprétation.

A quelle fréquence ? Un dépistage est recommandé tous les 3 ans chez les femmes entre 25 et 64 ans. Les frottis de dépistage ont permis de réduire la mortalité de 70 % dans les pays industrialisés. Et l’on considère que près de 90 % des décès pourraient être évités grâce à un meilleur dépistage.

Même pour les femmes vaccinées contre les papillomavirus, un dépistage régulier par frottis reste indispensable. En effet, la vaccination protège contre les plus fréquents des virus responsables des cancers du col de l’utérus, mais pas contre la totalité. Luttant contre l’infection par certains types de virus HPV, la vaccination est complémentaire au dépistage.

PEAU – Un examen de la peau

Comment cela se passe ? C’est un repérage visuel des taches ou grains de beauté pouvant faire suspecter un cancer de la peau.

En plus du contrôle chez le dermatologue, on inspecte soi-même sa peau. Le repérage visuel des grains de beauté suspects se fait selon les critères de la règle dite ABCDE : A comme Asymétrie ; B comme Bords irréguliers ; C comme Couleur non homogène ; D comme Diamètre: en augmentation, E comme Evolution. Le dermatologue vérifie chaque parcelle de la peau à l’aide d’une loupe ou d’un dermoscope. S’il a un doute, il peut retirer un grain de beauté, sous anesthésie totale, pour le faire analyser par un laboratoire.

A quelle fréquence ? Il est conseillé de procéder à cette vérification visuelle tous les ans chez le dermatologue si vous présentez des grains de beauté. Même précaution si votre peau est claire, sensible et présente des taches de rousseur. Si vous constatez qu’une tache change de couleur, de contours ou de dimensions, ou encore si vous voyez un liseré rouge signant une inflammation, consultez rapidement. Mieux vaut être rassuré que de laisser une lésion évoluer !

 COLON – Le test Hemoccult 

Comment ça se passe ? Le cancer colorectal représente la deuxième cause de cancer chez la femme.

Le dépistage du cancer colorectal se fait par la recherche de traces de sang dans les selles. S’il est positif, une coloscopie (examen de l’intérieur de l’intestin) est nécessaire. Elle peut être pratiquée directement pour les personnes à risque élevé (antécédent familial ou personnel de polype ou de cancer colorectal…) ou en présence de symptômes.

A quelle fréquence ? Son dépistage est organisé et national pour les personnes de 50 à 74 ans qui sont invités par courrier tous les deux ans à faire un test de dépistage, chez leur médecin traitant (recherche sang dans les selles).

Chez les femmes qui fument, il faut ajouter un contrôle régulier de l’état de la fonction pulmonaire et, le cas échéant, une radio du thorax afin d’écarter un cancer du poumon.

 


© Fiftyandme 2021